Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/clients/a5fc775d0e8ea57b960d1a666790a3bf/web/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2455
Ça Cartonne ! - fiche spectacle sur theatre-enfants.com

Ça Cartonne !

Ça Cartonne !

Par la compagnie Qui-bout !

Durée : 30 minutes
À partir de 3 ans

Présentation

Dans la pénombre, des cartons, empilés, qui se mettent à bouger, tomber, glisser, se heurter, danser. Tout un monde qui prend vie, comme dans un rêve.

Un réveil sonne. Des fenêtres s’ouvrent. De la lumière, du bruit. Il y a le carton maison et le carton nomade, avec leurs habitants, deux humains que tout oppose. Sortes de « cigale et fourmi ».

C’est par le son et la musique que ces voisins vont se déranger, se disputer, se faire la guerre, construire un mur entre eux et en subir les conséquences… C’est par le jeu qu’ils trouvent le moyen de détruire cette frontière et de créer ensemble un monde différent, fait de tours de cartons fragiles et colorées.

Note d’intention

Pour ce spectacle nous ne sommes pas parties d’un texte mais d’une matière, le carton, et ce qu’il signifie pour nous, de la cabane à l’habitat précaire, de la carapace au rempart fragile contre le monde alentour. Le carton est très présent dans notre société. A la fois jetable et recyclable, fragile et solide, c’est un matériau neutre, qui peut en dire beaucoup.


La Cie Qui-Bout ! affirme ainsi sa volonté d’embarquer (et d’emballer !) le public dans un imaginaire, avec peu de choses : des cartons, deux personnages, une petite guitare, une radio, une brosse à dent, une tasse de café, un journal, un torchon, de la lumière et de la musique, pour évoquer l’absurdité et la complexité de l’être humain.

Équipe artistique

Comédienne, directrice artistique de la Cie Qui-Bout ! : Lila Berthier

Après des études universitaires à Paris III (DEA d’études théâtrales) et de comédienne au Conservatoire Gabriel Fauré à Paris, elle travaille avec diverses compagnies, notamment sur des projets mêlant théâtre et cirque. Elle découvre le plaisir de jouer pour le jeune public avec Pointure 23 et le Jeden Theatre. En 2012, elle participe à un stage de l’OFQJ de réflexion sur la création pour la petite enfance à Reims, Charleroi (Belgique) et Montréal (Québec).

Comédienne, musicienne : Claire Leyat

Après une formation de comédienne au Conservatoire de Marseille et à l’INSAS à Bruxelles, elle travaille pendant plusieurs années avec l’Agence de Voyages Imaginaires (ex Cartoun Sardines Théâtre). Et rejoint Qui-Bout ! pour la création de Bac à fouilles. Elle a aussi créé sa propre compagnie, L’Appel du large.

Compositeur : Vincent Trouble

Après une formation au Berklee College of Music (Boston/USA), il chante et compose, entre autres, avec les Frères Brozeur, les Cartoun Sardines Théâtre, et l’Agence de Voyages imaginaires. Il a composé la musique de Bac à fouilles.

Régisseur : Aymrik Pech 

Après une formation polyvalente en 2007 aux métiers du son, de la lumière et de la régie plateau, il travaille comme régisseur plateau pour le Festival d’Avignon et la Scène Nationale de Cavaillon. Il rejoint la Cie Qui-Bout ! en 2012 pour Bac à fouilles.

Administration-production : Sophie Blanc

Après des études supérieures en économie et administration culturelle, elle effectue des missions ponctuelles en France et à l’étranger, particulièrement dans le domaine chorégraphique. Sophie rejoint Qui-Bout ! en janvier 2014.

Quelques photos du spectacle

Revue de presse

Carton plein

A l’occasion du festival Minots, Marmaille & Cie. au Théâtre de Lenche, la compagnie Qui Bout ! a présenté sa jolie création jeune public Ça cartonne, tout de carton vêtue donc. Deux comédiennes donnent vie à ces abris de fortune ; tantôt amies, tantôt ennemies, elles jouent un épitomé de vie en société avec trois bouts de ficelles. Drôle, beau et très émouvant.

Au commencement, il y a un tas de carton. Soudain, l’un d’entre eux se met à bouger, à se déplacer. Fou rire général dans la salle remplie d’enfants du Théâtre de Lenche. La boîte s’arrête, une fenêtre s’ouvre, puis deux, et l’on découvre un personnage, plutôt fourmi, avec ses tics, ses manies et son protectionnisme exacerbé. Un chant de cigale rock’n’roll vient perturber la tranquillité routinière du premier : commence alors la rencontre houleuse de ces deux-là, qui vont devoir apprendre à se supporter. Vivre ensemble ne relève pas d’une évidence, composer avec ses voisins les plus proches — chacun le sait — peut parfois prendre du temps, voire s’avère impossible malgré tous les compromis apparemment concédés.

Utilisant l’espace et la lumière au lieu des mots pour dessiner les rapports qui se créent, Claire Leyat et Lila Berthier (auteurs et interprètes du projet) (re)jouent avec finesse et justesse les comportements de nos sociétés individualistes. On oublie bien vite qu’il n’y a que des cartons sur le plateau pour savourer le charme de ces petites maisons, trembler face à ce robot géant, pleurer de ce mur qui se construit pour séparer un peu plus… Heureusement, toutes les querelles amenées dans le spectacle — beaucoup moins naïf qu’il n’y paraît — se terminent par une belle réconciliation et la construction d’un espace de vie collectif. Un enfant du public est choisi pour se balader dans cette ville nouvelle et colorée. Son regard sur l’espace ouvre des portes imaginaires dans le coeur des autres spectateurs. Ce vrai petit bijou théâtral offre au final autant de possibilités de lecture qu’un carton de possibilités d’utilisation. Ça cartonne, quoi !

Maude Buinoud –  Ventilo n° 349  Rubrique Sur les planches – mardi 10 février 2015

Un petit extrait?

Project details

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled. Rejeter