Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/clients/a5fc775d0e8ea57b960d1a666790a3bf/web/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2455
Amaranta- fiche spectacle sur theatre-enfants.com

Amaranta

Amaranta

Par la compagnie Théâtre du Shabano

Durée :  minutes
À partir de 4 ans

Présentation

Amaranta est une petite fille. De grandes questions la traversent lorsqu’elle regarde le ciel. 
L’univers est-il si grand ? 
Mais ce qui la questionne le plus c’est l’univers des adultes, partagés entre tant d’occupations qu’ils veulent tout faire en même temps. 
Un jour, Amaranta commence à se sentir elle aussi morcelée et soudain… sa petite tête part se balader toute seule dans la ville. Ce jour là, «sa tête» trouvera un monde fantastique où les bras et les jambes parlent tout seuls. Là-bas, pourra-t-elle trouver la solution pour rassembler tout son corps?

Note d’intention

Au centre de l’histoire d’Amaranta, petite fille qui s’interroge sur le monde qui l’entoure, apparaît un conte Africain, « Bras et bouche »
qui de façon ludique, va l’aider à comprendre que ce dont elle et ses parents ont un besoin pressant: se re-assembler, de se recentrer afin de retrouver le lien de vie entre eux et avec l’univers lui-même.
Ce qui nous a passionné dans « Amaranta Pourquoi ? » du conteur Colombien Nicolas Buenaventura Vidal, c’est comment le conteur réussi à rassembler harmonieusement, en une seule histoire, une fable contemporaine et le conte ancestral africain. De cette union surgit le sens profond qui mène des éléments ancestraux du conte africain vers notre vie contemporaine.
« Amaranta » porte deux thématiques principales : d’une part, le conte aide les enfants à prendre conscience de leurs corporalité à travers l’histoire de cette petite fille dont la tête doit partir à la recherche de son corps. D’autre part, le
conte met en valeur le rôle des contes et de la fiction en général dans l’apaisement de notre corps en un monde où l’attention et l’intellect sont sollicités en permanence par la technologie et les nouveaux modes de communication.
Une belle part de la rencontre entre parents et enfants se fait grâce aux histoires qu’on raconte ou qu’on lit. Notre conte insiste sur cette intimité qu’il faut préserver aujourd’hui, afin de faire le silence autour de nous et construire une relation riche entre adultes et enfants. Écouter un conte permet de rassembler les membres d’une famille et d’une société, de se centrer autour d’un récit et laisse chacun libre d’y réfléchir et, sans doute, nous rend plus heureux. Dans ce corps, lieu d’intériorité, d’humanité, se construit notre rapport aux autres, il est le siège de nos émotions… Néanmoins nous nous en éloignons de plus en plus tôt au profit des écrans et des machines. Ce corps est à récupérer. Il est un espace à préserver de l’éparpillement, du morcèlement des sollicitations de la vie moderne.
C’est autour d’un conte que s’établit la relation parents-enfants, c’est autour d’une histoire que l’univers nous est dévoilé. Cette belle métaphore est le cadeau de l’histoire d’Amaranta. Nous souhaitons l’offrir aux enfants et à leurs parents en partageant cette recherche originale, jouissive, qui avance par paliers de et qui implique le jeu, la marionnette et un travail artisanal autour de l’image.

Équipe artistique

Mise en scène et écriture de plateau : Valentina Arce

D’après « AMARANTA Pourquoi ? » le conte colombien de Nicolas Buenaventura Vidal
Interprétation en alternance: Gwenn Cariou ou Sonia Enquin/ Raquel Santamaria ou Jeanne Belhassen

Texte et dramaturgie : Grecia Caceres

Création de marionnettes et costume : Einat Landais 

Création Lumière : Anja Schimanski

Ombres et univers visuel : Mélusine Thiry


Scénographique, costumes et images: Pauline Hersart

Création Musicale: Sergio Roa Brith et Alexandra Lupidi

Quelques photos du spectacle

Revue de presse

« Sur scène, une seule comédienne-marionnettiste et un régisseur interagissent en direct. Du costume de la comédienne sort une multitude d’objets qui donnent vie aux différents personnages du conte. La scénographie est évolutive et inventive : Ombre chinoise, images projetées, marionnettes en tissu embarquent les enfants dans un monde magique. » – LAMUSE

Amaranta

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled. Rejeter